Search our Site

images/slider/FSP-Patrimoine-Histoire.jpg

Ce charmant village s’est développé le long du Robec où moulins à papier et à grains ont fonctionné jusqu’à la fin du XIX è siècle quand la ville de Rouen obtint l’autorisation de capter à son profit le débit des sources du Robec qui aujourd’hui alimente encore la ville. Fleurie et animée, la commune invite à la flânerie.

Il faut attendre la fin du XIIe siècle pour que le nom de Fontaine sous Préaux soit mentionné par écrit.

Jusqu’au XIXe siècle, son histoire reste liée à celle de la rivière qui constitue avec l’agriculture la ressource majeure de la commune.

Moulins à papier et à grains fonctionnent grâce au Robec.

En 1868, Rouen obtient l’autorisation d’intercepter la plus grande partie du débit du Robec.

 

QUEL EST LE GENTILÉ DES HABITANTS DE FONTAINE SOUS PRÉAUX ?

Le nom des habitants n’est pas établi avec certitude.

En 1979, le conseil municipal a interrogé les services des Archives Départementales afin d’élucider la question. Le conseil municipal trancha pour le nom de Fontain, en dépit de son maladroit féminin Fontaine.

L’étymologie latine de Fontaine - fons, fontis, désignant littéralement une source - servit à cette dénomination. Mais c’est là du latin classique.

Il est sans doute plus judicieux de lui préférer l’étymologie du bas latin - fontana - dont le sens de source est identique, mais plus proche du monde gallo-romain.

Le nom donné aux habitants et définitivement adopté par le conseil municipal est donc celui de Fontanais et Fontanaise.

LE ROBEC ET SES SOURCES

Le nom de la rivière est formé du radical scandinave bekkr, ruisseau, et du qualificatif ruber, rouge.

Il se distingue de l’Aubette, le ruisseau blanc, du latin alba.

Le Robec est né de la conjonction de trois sources. La première est appelée la source Voranger ou des Cressonnières, la deuxième la source Le François, du nom de son propriétaire, et la troisième la source de l’If.

Ces trois sources furent captées en 1873 après que la ville de Rouen dont le maire était Charles-Amédée Verdrel en eut obtenu l’autorisation de l’empereur Napoléon III.

Le décret de déclaration d’utilité publique avait été signé de sa main le 10 août 1868.

FONTAINE SOUS PRÉAUX, LE VILLAGE

Fontaine sous Préaux est un petit village de Seine Maritime d’environ 550 habitants situé à 11 km au Nord Est de Rouen. L’étymologie du lieu indique la présence de sources situées sous le village de Préaux, ce dernier vocable signifiant lui-même « petits prés ».

Le centre du village est niché au creux d’une vallée qui entaille les plateaux nord de Rouen. Le point le plus bas est situé à 61 m d’altitude au niveau de la rivière, au sud, à la limite de la commune de Saint Martin du Vivier, pour une altitude maximale de 158 m sur le plateau du Mont Perreux à l’Ouest.

Plusieurs vallées sèches convergent en cet endroit : le Val de la chaux en provenance de Roncherolles sur le Vivier, la Grande vallée ou le Val Normand en provenance de Préaux et le Val d’Isneauville. Les pentes des vallons sont boisées et cet ensemble confère au site un aspect champêtre et verdoyant en phase avec l’appellation de « Village Nature ». La commune peut être fière de ses 352 hectares comprenant 301 hectares d'espaces agricoles et naturels dont 151 hectares de forêts.

D'HIER À AUJOURD'HUI, EN IMAGES

SUR LES BANCS DE L'ÉCOLE

 

CONTACTER LA MAIRIE

Mairie de Fontaine sous Préaux
Place de la République
76160 Fontaine-Sous-Preaux
Tél : 02 35 59 02 16
Nous envoyer un Email

 

NOS HORAIRES

Lundi : de 13h15 à 17h30
Mardi : de 13h15 à 17h30
Jeudi : de 13h15 à 17h30
Vendredi : de 14h30 à 17h30
Samedi : de 08h30 à 12h30

 

LIENS UTILES

Mentions Légales
Plan du site
Contact
Service Public
Métropole Rouen Normandie